Parution de la revue Musique Thérapie Communication n°69

MUSIQUE – THÉRAPIE – COMMUNICATIONcouverture mtc 69 copy-1

REVUE DE MUSICOTHÉRAPIE

N° 69 – JUIN 2021

ÉDITORIAL

Été 2021 et, bien qu’en légère régression, la pandémie nous incite à agir encore avec prudence. Quelques structures ont repris les interventions en musicothérapie, permettant, enfin, à des personnes souffrant énormément de l’isolement de retrouver une ouverture sur la vie.

Le premier article de ce numéro 69, « À la croisée des chemins » de Maïwen Ourtiga, nous invite au voyage. Tout d’abord elle relate son expérience au cœur d’une communauté située sur un plateau montagneux au cœur de la forêt de Chiapas au Mexique. « Pas d’eau potable, pas d’électricité, pas d’école, pas de centre de soins, aucune structure institutionnelle. »

Nous la retrouvons ensuite au Chili au Sename affectée au service social qui suit les adolescents mineurs condamnés par la justice pour des faits de délinquance, puis au Brésil à Salvador de Bahia.

En tout lieu c’est par l’intermédiaire de ce que l’on peut appeler les éléments constitutifs de la musicothérapie que les échanges ont pu se réaliser. Cela lui a permis de repérer que ces éléments « ne sont pas inventés par l’homme, ils font partie de l’Homme ».

Cette assertion me fait penser à un poème de Paul Verlaine qu’une participante à l’atelier « La voix en musicothérapie » a déclamé :

« De la musique encore et toujours !

Que ton vers soit la chose envolée

Qu’on sent qui fuit d’une âme en allée

Vers d’autres cieux à d’autres amours. »

Jadis et Naguère – L’art poétique

Paul Verlaine insistait, bien entendu, sur le rythme et le son, sur le temps, la succession. Exactement ce que tout musicothérapeute met en acte dans ses interventions.

Ce premier texte rejoint « Musique et résonance émotionnelle » de Roland Vallée. Ce dernier insiste, une fois encore, sur la nécessaire prudence dont doit faire preuve le musicothérapeute avant d’avancer des propos définitifs sur la musique et les sujets auxquels on s’adresse.

Entre ces deux articles, un poème : « Un aube nouvelle » de Gérard Valls.

Ce petit mot accompagnait le poème : « Ce gentil petit poème pour nous redonner goût à la vie ; surtout après l’annonce du décès de Gérard Mouls ».

C’est avec beaucoup d’émotion que nous avons appris le décès du docteur Gérard Mouls, président du 2ème Congrès mondial de l’Enfant Isolé, qui a eu lieu à l’île de la Réunion, en 1984. (Organisé par les C.E.M.E.A. délégation de La Réunion et l’A.M.Bx).

Le dernier article « La musique vecteur de bien-être et de créativité » de Sophie Boissy, médiatrice de l’art et du bien-être, illustre parfaitement tout ce qui a été exprimé plus haut.

Alors que je mettais en place les textes pour ce numéro, levant la tête, je vis mon Ekeko (cadeau de Rolando Benenzon lors d’un de mes voyages). Certes, il est plutôt de l’Altiplano mais comme nous parlions d’Amérique du Sud, je lui ai proposé de figurer en couverture sachant qu’il allait apporter abondance, fécondité et joie… ce qui serait souhaitable en ce début d’été.

G.D.

 

SOMMAIRE

Éditorial p. 2

À la croisée des chemins

Maïwen Ourtiga p. 5

Une aube nouvelle

poème

Gérard Valls p. 38

Musique et résonance émotionnelle

Roland Vallée p. 39

La musique, vecteur de bien-être et de créativité

Sophie Boissy p. 50

 

Revue éditée par :

Atelier de musicothérapie de Bordeaux

A.M.Bx Liban

Centro de investigaciónmusicoterapéutica (Bilbao)

(Partenaires : A.M. Bourgogne, A.M. Île de France)

ISSN 0987-3112

Version papier : 15€




 

Version PDF : 10€




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*